SECTION:
Les écritures migrantes: littérature et contextes culturels (dans les cultures romanes)
Responsable de la section / Proposition de communication (date-limite pour envoyer les résumés : 12 juillet 2003) à:
E-mail: Klaus-Dieter Ertler (Aix-la-Chapelle/Graz)

C'est un des buts les plus importants de la critique littéraire actuelle d'observer les éléments transnationaux qui fonctionnent comme liens dans le système littéraire. Par les écritures migrantes, développées à partir des courants mondialisés de mobilité, une observation ainsi qu'une description de phénomènes interculturels sont devenues indispensables.
Comment les constructions artistiques peuvent-elles être saisies dans les formes complexes de communication contemporaine et de quelle façon arrivera-t-on à y repérer des éléments communs à niveau transnational? On peut partir d'une narratologie qui tient compte des aspects de l'autre dans son propre monde, de l'emploi de canevas culturels "autres" dans sa propre culture, et vice versa. Les différentes possibilités de construire la réalité de façon narrative y jouent un rôle important.
D'un point de vue narratologique, les littératures migrantes sont donc caractérisées par une texture spécifique. D'un côté, elles se nourrissent par des retours en arrière aux champs culturels précédents, qui ne correspondent pas aux conditions actuelles de l'écrivant, et les thématisent en une narration permanente. Par la tension culturelle qui en suit, des interstices intéressants se forment devenant constitutives pour l'esthétique spécifique de ces littératures. D'un autre côté, elles problématisent le fait de l'altérité et l'inclusion de l'autre dans son nouvel environnement.
Il s'agit de rechercher, au niveau de textes particuliers, les mécanismes opérant dans les systèmes narratifs romanes. Afin de saisir les problèmes de façon globale, l'on peut suivre à titre d'exemple, le corollaire de la méthode systémiste selon lequel une réduction de complexité créera toujours de nouvelle possibilité de raccordements. Une des nombreuses possibilités est de réaliser une telle réduction par l'inclusion de paramètres sociologiques tels qu'ils ont été élaborés dans l'étude de Gilbert Durand Les structures anthropologiques de l'Imaginaire (Paris: Dunod 1969). Durand analysa les constantes anthropologiques de l'œuvre d'art et fournit, par conséquent, une approche aux canevas rudimentaires d'inter culturalité.
Dans l'œuvre de Durand, les symboles de nombreuses cultures sont inter reliés et réduits au plus petit dénominateur commun. La contribution importante du sociologue français devra être appliquée au champ littéraire de notre temps, en particulier aux textes de la migration, afin de mettre à jour les fonctions interculturelles et intra culturelles.
Il faudra étudier les récits courts et les romans rédigés dans la langue du nouveau contexte des migrants, dans leur langue-cible. À l'aide des instruments d'analyse de Durand, on pourra mettre à jour la façon dont se manifestent, au niveau métaphorique et symbolique, non seulement les relations culturelles, mais aussi les ruptures et les dissonances. On pourra également démontrer la manière dont les phénomènes littéraires se manifestent dans les différents contextes culturels.
Il faudra saisir et décrire un aspect central de la fonction de cultures dans les processus contemporains, particulièrement en ce qui concerne la fonction raccordant les éléments transnationaux.

Klaus-Dieter Ertler

Consulter les pages Web du colloque

Torna alla pagina principale

Ritorna alla Barra di Navigazione