Versione stampabile

GIOVANNA

Cher amour

Cher amour,

Une à une pour votre peine vous me ferez cent lignes de je t’aime
Je sais c’est nettement plus que « persienne, persienne, persienne »
C’est que voyez-vous la jalousie n’entre pour rien dans ce stratagème

Avant de ramer avec Stevenson sur sa « Lettre à un jeune homme
Qui se propose d’embrasser la carrière artistique »
Simple exercice théorique
Embarque-toi dans cette musique répétitive

Tu me feras cent lignes de je t’aime avec ferveur
Mais te restera le plus difficile à faire les apprendre par cœur


Giovanna
13 janvier 2010

Per citare questo articolo:

GIOVANNA, Cher amour, Repères DoRiF Les voix/voies de la traduction - volet n.1 - coordonné par Laura Santone - octobre 2015, DoRiF Università, Roma octobre 2015, http://www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=271

Ritorna alla Barra di Navigazione