Normes pour la soumission des articles

Pour soumettre un article

La revue Repères-Dorif est un lieu virtuel d’accueil de contributions dans les domaines de la recherche sur la langue française, la linguistique française et francophone, la didactique des langues, le plurilinguisme.

Les textes proposés seront soumis à la relecture en double aveugle sur la base de la politique éditoriale de la revue. Le temps de relecture et d’acceptation des textes est d’environ deux mois.

Pour soumettre un article, envoyer une proposition de 300 mots à l’adresse micaela.rossi@unige.it

Toute proposition de numéro thématique doit être soumise au comité éditorial/scientifique sous forme d’argument d’une à deux pages construit de manière problématique. Elle doit présenter aussi une bibliographie exhaustive et une présentation du (ou des) chercheur(s) qui assurera le travail. La proposition indique également un échéancier possible, à négocier avec le Comité éditorial, si le projet est accepté.

Pour soumettre un numéro thématique, envoyer la proposition à l’adresse micaela.rossi@unige.it

Normes de rédaction

Longueur maximale des textes

  • texte: pas plus de 45.000 caractères, espaces inclus
  • bibliographie et sitographie: seulement les références essentielles, effectivement citées dans le texte
  • pièces jointes: fournir les pièces jointes, qui ne sont pas nécessaires à la lecture de la contribution (graphes, tableaux, etc.), séparément du texte, mais si possible dans un seul fichier (ou dossier zippé, format .jpeg), de manière à ce que ces documents annexes puissent être téléchargés à la demande.

Règles de mise en page et de rédaction

  • Envoyer les textes au format .doc (ou . rtf)
  • Données de l’auteur
    Prénom, Nom, institution et adresse de courrier électronique dans l’en-tête du document.
  • Titre de l’article
    Ne pas utiliser les italiques ou les guillemets dans le titre de l’article.
  • Mots clefs
    Indiquer au moins trois mots clefs qui permettent d’indexer l’article dans les moteurs de recherche.
  • Texte
    Le texte est rédigé en Times New Roman 12. Les titres et les sous-titres peuvent être numérotés, mais sans utiliser de formats particuliers (style normal).
  • Citations
    Si moins de 3 lignes: dans le texte entre «…»
    Si plus de 3 lignes: séparées du texte, sans guillemets, en Times New Roman 10
  • Références bibliographiques et notes en bas de page.
    Les références bibliographiques sont signalées entre parenthèses dans le corps du texte, avec nom de l’auteur en lettres majuscules, l’année de la publication et le numéro de page précédé de deux points, ex. (LEBLANC 2001: 45). Tous les textes cités devront apparaître dans la bibliographie finale (voir plus bas). Les notes en bas de page sont consacrées aux notes explicatives. Dans ce cas, la référence sera en haut, sans parenthèses, après des signes de ponctuations éventuels (guillemets, parenthèses). Les notes en bas de page se terminent toujours avec un point.

Références Bibliographiques

  • Monographies
    Nom de l’auteur en lettres majuscules + prénom de l’auteur en entier
    Titre en italique (y compris le sous-titre)
    Lieu, nom de l’éditeur, date de publication
    Ex. : KERBRAT-ORECCHIONI, Catherine, Les interactions verbales, Paris, Minuit, 1991.
    Ex. (auteur prénom composé): HAUSMANN, Franz Josef,
    Ex. (deux auteurs): BLUMENTHAL, Peter, HAUSMANN, Franz Josef
    Ex. (trois auteurs ou plus): CHEVALIER, Jean-Claude et al., Grammaire du français contemporain, Larousse, Paris, 2002.
    Date de première édition :
    Ex.: CHEVALIER, Jean-Claude et al., Grammaire du français contemporain, Larousse, Paris, 2002 [1964].
  • Revues, actes, etc.
    Nom de l’auteur en lettres majuscules + prénom de l’auteur en entier
    Titre de la contribution entre « »
    Titre de la revue en italique
    Numéro de la revue précédé de n.
    Volume de la revue
    Mois et année de publication
    Pages de l’article précédé de p.
    Ex.: KERBRAT-ORECCHIONI, Catherine, «La maison hantée», Paralittérature, n. 9, 25, avril-juin 2005, p. 25-60.
    Ex.: KERBRAT-ORECCHIONI, Catherine, «La maison hantée», in BRUN, Charles, LEBLANC, Alain (éds.), Le roman contemporain, Actes du colloque de Paris, Paris, PUF, 1990, p. 47-78.
  • Ouvrages collectifs
    Nom de l’auteur en lettres majuscules + prénom de l’auteur en entier
    «Titre de l’article, du chapitre»
    in, suivi de:
    Nom de l’auteur en lettres majuscules + prénom de l’auteur en entier
    Titre de l’ouvrage en italique
    Lieu, nom de l’éditeur, date de publication
    Indication des pages précédée de p.Abréviations (éd.) ou (dir.) invariables
    Ex.: KERBRAT-ORECCHIONI, Catherine, « L’acte de question et l’acte d’assertion : opposition discrète ou continuum ? », in KERBRAT-ORECCHIONI, Catherine (éd.), La question, Lyon, PUL, 1991, p. 87-111.
    CREISSELS, Denis, « Approche des constructions asubjectales, improprement désignées comme “impersonnelles” », in MAILLARD, Michel (dir.), L’impersonnel. Mécanismes linguistiques et fonctionnements littéraires, Grenoble, Ceditel, 1991, p. 47-57.
    FEUILLET, Jack, « Typologie de l’interrogation globale », in BOUCHER, Paul, ROULLAND, Daniel (éd.), L’interrogation. Des marques aux actes, Rennes, PUR, 1994, p. 7-33.
    Si le texte est en anglais :
    Es.: ABNEY, Steven, «Parsing by chunks», in BERWICK, Robert, ABNEY, Steven, TENNY, Carole (eds.), Principle-based Parsing, Dordrecht, Kluwer Academic Publishers, 1991, p. 257-278.
  • Abréviations
    – confer = cf.
    – et alii = et al.
    – et suivant(s) = sq.
    – id est = i.e.
    – versus = vs